L’Alliance biblique universelle a distribué 33,9 millions de Bibles dans le monde en 2014

Platine ordinateur et Bible

L’Alliance biblique universelle, qui fédère 146 sociétés bibliques actives dans 200 pays, a annoncé avoir distribué 33,9 millions de Bibles et 428,2 millions de textes bibliques en 2014, un record.

La diffusion de la Bible dans le monde n’a jamais été aussi importante. C’est en tout cas ce que laisse à penser le rapport annuel de l’Alliance biblique universelle, publié le 19 octobre, qui annonce la distribution de 33,9 millions de Bibles en 2014.

Un chiffre record, qui fait partie d’un total – lui aussi record – de 428,2 millions de textes bibliques distribués, ce qui inclut également les Nouveaux Testaments, les Évangiles et autres extraits de la Bible. Cela représente une hausse de 7 % par rapport à l’année 2013, et de 17 % par rapport à 2010. Le nombre de Bibles complètes est, lui, en augmentation de 14 % depuis 2010. Ces données ne prennent pas en compte les Bibles diffusées par des éditeurs catholiques.

L’organisation relève également une croissance de 8 % de la diffusion de ces textes sur supports non imprimés, tels que les versions en ligne ou téléchargeables et les formats audio ou vidéo.

Fondée en 1946, l’Alliance biblique universelle fédère 146 sociétés bibliques, essentiellement protestantes, diffusant les Écritures dans plus de 200 pays. Sa branche française édite quatre traductions de la Bible, dont la Traduction œcuménique de la Bible (TOB).

Une Bible sur cinq distribuée au Brésil

La société biblique du Brésil a distribué, à elle seule, 7,6 millions de Bibles complètes, ce qui représente plus de la moitié de la distribution en Amérique du Nord et du Sud, et plus d’un cinquième du total mondial. Avec 288,7 millions de textes bibliques distribués, le Brésil représente à lui seul plus des deux tiers de la diffusion annuelle mondiale.

Outre le dynamisme habituel du christianisme dans le pays, ces chiffres sont à mettre en relation avec la Coupe du monde de football que le Brésil a accueillie à l’été 2014. À cette occasion, la société biblique brésilienne avait édité et diffusé 14 éditions spéciales de la Bible, une pour chaque ville hôte de la compétition.

« Les Brésiliens sont fous de football, et la Coupe du monde a été une formidable opportunité de partager la parole de Dieu avec les nombreux supporteurs présents lors du tournoi », analyse le pasteur Rudi Zimmer, directeur exécutif de l’Alliance biblique universelle, lui-même brésilien.

Ailleurs en Amérique, les statistiques pour Cuba sont également en forte hausse, avec 1,5 million de textes distribués, soit plus du double par rapport à 2010. Le nombre de Bibles complètes a lui été multiplié par quatre en une seule année. Le résultat du projet « un million de Bibles pour Cuba » mené par la société biblique de l’île, dans un contexte d’amélioration très progressive de la liberté religieuse dans le pays.

Diffusion en hausse dans les zones de conflits

L’Alliance universelle s’en étonne elle-même : la diffusion est en hausse dans la plupart des zones de conflits du globe. À commencer par la Syrie, où la diffusion cumulée de l’Ancien et du Nouveau Testaments a été multipliée par cinq par rapport à 2010, alors que le pays était encore en paix à cette date.

Sur la même période, en République Centrafricaine, la diffusion est passée de 9 000 à 29 000 textes. Un chiffre qui reste cependant très en deçà du Nigeria et de l’Afrique du Sud, les deux premières puissances du continent africain, qui totalisent à elles deux 5 millions de textes diffusés.

En Ukraine, déchirée par la guerre avec les séparatistes prorusses, la société biblique locale a écoulé près de 70 000 exemplaires du Nouveau Testament. C’est deux fois plus qu’en 2012, et dix fois plus qu’en 2010.

En Asie, la hausse même en Chine

Chez les deux géants asiatiques, l’Inde et la Chine, la diffusion de textes bibliques est en hausse respectivement de 22 % et 10 % sur quatre ans. Les Philippines, le plus grand pays chrétien du continent, voient une augmentation de 42 %.

En Birmanie, la hausse s’élève à 45 %, ce qui a de quoi surprendre dans ce pays où la liberté religieuse est menacée par un groupe de bouddhistes nationalistes radicaux et extrêmement influents au sein de la société et auprès du pouvoir.

Gauthier Vaillant

La Croix

Poster un commentaire

Enregistrer votre inscription