Cette exposition est un projet initié par des évangéliques et soutenu par le service pour l’unité des chrétiens du diocèse de Lille.

A la suite du Frère Pierre de Marolles, dominicain, l’enseignant évangélique Etienne Vanhoutte.nous présente le dernier livre de la Bible, l’Apocalypse. Tous deux participeront à une table ronde sur ce thème le 24 mai, en avant première de l’ouverture de l’exposition.

Sur plus de 30 mètres linéaires, les 14 tapisseries XXL retracent le récit biblique du livre de l’Apocalypse : non pas la fin du monde mais la fin d’un monde. « Cette exposition soulève des questions existentielles : la vie et la foi, le bien et le mal, la mort et la résurrection, enfin, le jugement, les Cieux Nouveaux et la Nouvelle Terre. » nous dit l’artiste britannique qui l’a réalisée, Jacqui PARKINSON.
« J’ai toujours été fascinée et perplexe devant le livre de l’Apocalypse. Cela peut sembler un enchevêtrement de manuscrits, de trompettes et de coupes, avec quantité de désastres et de fléaux, mais c’est aussi la vision d’un Dieu merveilleusement Saint, qui a un plan magnifique pour chacun de nous et pour l’ensemble de la création… Dieu et le livre de l’Apocalypse demeurent pour toujours un mystère profond. Mais ces mystères peuvent parler à chacun de nous de différentes manières »